A l’occasion de la Journée mondiale contre de cancer  (le 4 février), la Polyclinique du Parc Rambot annonce l’arrivée de KOELIS. Cet appareil d’échographie dernière génération bouleverse le diagnostic du cancer de la prostate. Une première en région.

 

Les cancers de la prostate sont détectés à l’heure actuelle grâce à l’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique). Lorsque l’image est suspecte, le chirurgien a recours à la biopsie : le tissu prélevé est ensuite analysé pour rechercher d’éventuelles cellules cancéreuses. Mais jusqu’à présent un échographe standard ne permettait pas de visualiser avec précision l’éventuelle tumeur : la biopsie était donc effectuée « en aveugle ».

 

Koelis

Véritable GPS de la prostate, Koelis fourni un diagnostic précis, 

illustré et personnalisé du cancer de la prostate

 

Une exploration efficace et ciblée

 

Avec l’arrivée de Koelis, développé par un groupe médical basé près de Grenoble, on améliore la précision du geste en fusionnant les images de l’échographe et l’IRM. « Cela permet une précision de prélèvement et de diagnostic très efficace, constate le Docteur Eric Anfossi (urologue à la Polyclinique du Parc Rambot), les zones suspectes décelées lors de l’IRM apparaissent de manière très précises. Elles guident notre geste pour effectuer le prélèvement. Et d’ajouter : cette technique de biopsie ciblée nous permet d’éviter les prélèvements aléatoireset de savoir avec certitude si le nodule suspect est cancéreux ou pas ».

 

Koelis 1

A droite, l’échographie en 3D, à gauche, 

intervention sur le nodule suspect avec biopsies très ciblées (traits verts)

A noter : Le cancer de la prostate se situe au 1er rang des cancers chez l’homme. Environ 55 000 nouveaux cas sont comptabilisés en France chaque année. (Source Institut National du Cancer)